Rechercher
  • Issâ Padovani

🌱 Un point d'étape dans mon parcours actuel : je suis Issâ... ⚧️

Mis Ă  jour : juil. 22

Bonjour les Ami•e•s !


J'avais l'élan ce matin de faire un petit point d'étape avec vous sur mon parcours actuel, et je choisis de le faire par écrit, car l'hormonothérapie que je suis depuis février dernier a pour conséquence (entre autres) que ma voix est en train de muer, comme celle d'un jeune adolescent à la puberté : cela ne me permet pas de pouvoir l'utiliser tranquillement comme j'en ai l'habitude... et ça me fait d'ailleurs tout bizarre de ne pas disposer pour le moment de mon principal outil de travail : ma voix !

Cela m'amène à travailler avec une extraordinaire coach en méthode Tomatis (cantatrice par ailleurs depuis 30 ans), qui m'accompagne avec délicatesse et profondeur dans les ajustements requis par l'appropriation de cette nouvelle voix : je suis fasciné par la richesse de tout ce que cela me fait vivre et découvrir, en termes de changement de positionnement intérieur et je me réjouis de pouvoir partager à un moment tous les enseignements que j'en retire.


D'ici là, je suis donc actuellement en mode "intériorisation-ressenti-expérimentation" : je repasserai dans mon mode "expression-communication-transmission" une fois que j'aurai fait le chemin nécessaire pour qu'il soit possible, de la manière la plus ajustée pour moi et la plus au service pour vous.

Ensuite, pour répondre celles et ceux qui m'ont interrogé sur le sens profond pour moi de cette transition de genre : je découvre moi-même jour après jour de quoi il est réellement question... et je vois qu'en fait, il ne s'agit pas d'une transition de genre pour passer d'un genre féminin vers un genre masculin, mais davantage d'un voyage pour quitter le monde des genres, d'une binarité qui ne me parle pas, pour aller vers la manifestation, l'expression et l'incarnation de ce que je me sens être, qui n'est pas une femme (je ne me ressens pas être de ce genre-là), ni un homme (je ne le suis pas biologiquement). Là où j'en suis actuellement, je vois que si l'on me demande de mettre une étiquette sur ce que je me sens être, celle qui se rapprocherait le plus de mon ressenti est "non-binaire". Le terme que je préfèrerais à celui-ci est d’ailleurs « a-binaire » : non-binaire nie, refuse la binarité, ce qui n’est pas mon intention... Je me sens simplement en dehors, non concerné par cette binarité-là : a-binaire me semble donc plus ajusté comme terme pour désigner cela...


Dans cette a-binarité, j'ai de la joie à incarner des qualités attribuées par notre société au féminin (même si, selon moi, elles sont simplement l'expression d'une humanité éveillée) : la délicatesse, la bienveillance, la compassion, l'expression de la tendresse, etc. Et j'ai également de la joie à avoir un corps qui incarne davantage la dimension masculine dans laquelle je me suis toujours senti à l'aise depuis mon plus jeune âge.


Dans cette a-binarité, je vois que lorsqu'on m'appelle "Isabelle" ou que l'on utilise pour parler de moi le pronom "elle", je ne me reconnais plus... je me reconnaîtrais davantage dans le pronom abinaire "iel", mais je sais que très peu de personnes le connaissent et l'utilisent... je vous invite donc à utiliser pour parler de moi le pronom "il", qui est plus proche de ma vibration actuelle. Au-delà des pronoms, ce qui, dans le langage capture au mieux le felt-sense (ressenti global profond) de mon être est lorsqu'on utilise "Issâ", que ce soit comme prénom ou à la place des pronoms il ou elle, et que l'on accorde au masculin les adjectifs me qualifiant.


Je vois que l'exploration profonde que je fais du genre depuis octobre dernier m'amène à voir combien le genre est l'un des conditionnements majeurs de notre société. Pour ma part, j'ai eu un premier changement radical de paradigme en 2002, en découvrant la CNV : découvrir que tout mon monde était conditionné par des valeurs externes absolues binaires (juste/faux, bien/mal, etc) et me réapproprier mon pouvoir à me rendre la vie belle en repassant à des valeurs internes relatives multiples a juste changé toute ma vie !

Et bien depuis octobre 2020 (encore une année avec 2 deux et 2 zéros, sortie de la binarité !), je vis mon deuxième changement radical de paradigme, avec la découverte des valeurs absolues apposées sur la binarité des genres et l'ahurissement de découvrir combien notre société est entièrement fondée sur elle.

Je vois également combien la remettre en question suscite de vives réactions (tout comme remettre en question la binarité juste/faux, bien/mal), car il est compliqué pour tout être humain de remettre en question ses repères fondamentaux.

Du coup, je vois qu'aujourd'hui, lorsque je parle de mon parcours actuel côté genre et que l'on me répond "merci , mais je ne suis pas concerné par ces histoires de genre !" cela m'évoque irrésistiblement ce que j'entendais en 2002 lorsque je parlais de Communication Nonviolente et qu'on me répondait "c'est gentil, mais je ne suis pas violent..." !

Je fais le voeu en tout cas que mon exploration de cette dimension de notre humanité puisse, en plus d'agrandir mon propre champ de conscience, être une contribution pour celui des êtres qui me côtoient et dont vous faites partie.


Je lirai avec joie vos commentaires Ă  cette publication et vos questions et je vous souhaite de tout coeur le meilleur dans l'exploration et la manifestation consciente de votre Essence jusque dans l'incarnation !


Avec tendresse,


Issâ Padovani



2,309 vues8 commentaires

Posts récents

Voir tout